ores

Observatoire des Relations Economiques et Sociales

accueil > l'espoir a-t-il un avenir?

un livre de Monique Atlan et Roger Pol Droit

L'Espoir a-t-il un avenir?


D’emblée les auteurs posent la question : L’espoir est-il dans un état désespéré ? L’espoir collectif dans un avenir meilleur semble s’être évanoui. Le progrès, la science ne sont plus porteurs d’avenir mais de craintes. La science a donné à l’homme les moyens d’une destruction totale.
Les auteurs ont voulu comprendre les raisons de ce déficit actuel d’espoir. Résultat : un livre magnifique d’intelligence de compréhension et d’optimisme. On y découvre comment l’espoir joue le rôle d’un catalyseur indispensable à l’action. On comprend ce que peut et ne peut pas l’espoir.
Livre de culture aussi. Les auteurs proposent un parcours stimulant à travers les grandes cultures du monde, depuis les Grecs anciens et la boite de Pandore (qui était une jarre !) les mondes juifs, chrétiens et notre époque contemporaine.
Monique Atlan et Roger-Pol Droit qualifient l’espoir de « drôle de papillon », alors butinons quelques-unes des réflexions qu’ils proposent et développent.
*L’espoir est pluriel et contradictoire. Il est aussi ambigu pas nécessairement bon par exemple, vouloir la mort de quel qu’un.
*Il vit de la mise en tension d’éléments opposés qu’il recèle.
*L’espoir donne à penser, à comprendre. Il n’est pas pure émotivité car il est porteur d’idées, de stratégies, de tactiques.
*Ce que l’espoir a de particulier parmi les émotions pensantes c’est d’être principalement orienté vers l’avenir
* L’espoir s’apprend, même s’il est inné. Il requiert vigilance et attention à défaut, il s’étiole. Apprendre à espérer signifie d’abord cesser d’être inattentif envers l’espoir, c’est tirer l’espoir des ornières de la passivité dans laquelle il s’enlise.
*Alors que l’attente zéro est devenue une exigence quotidienne, l’espoir reste le dernier bastion contre l’immédiateté. L’impatience est l’ennemi de l’espoir.
* L’espoir est une dimension de la dignité humaine insuffisamment perçue. Ni les dieux, ni les animaux n’espèrent.
Les deux auteurs explicitent chacune de leurs assertions. On retiendra que si l’espoir a quelque chose de fou, il ne meurt jamais. L’étincelle demeure immuable.
Pour aller plus loin avec Monique Atlan et Roger Pol Droit : L’espoir a-t-il un avenir ? un ouvrage de 260 pages Flammarion 19€ en librairie